ConseilsMarketing.fr

Toutes les semaines des nouveaux conseils pour augmenter vos ventes et fidéliser vos clients !

Archive for décembre 2006

Comment faire des réunions efficaces ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 26, 2006

4 étapes pour faire des réunions efficaces !

Les réunions sont souvent considérées comme une perte de temps, pourtant quand elles sont bien utilisées elles peuvent être un un outil très efficace pour dynamiser une entreprise.

Voici les 4 étapes à respecter:

Etape 1 : Ne faites une réunion que si vous ne pouvez pas faire autrement !

Si vous pensez qu’un mémo, un email, l’appel de quelques personnes clés… ne sera pas suffisant alors faites une réunion. Si c’est le contraire, évitez les réunions, et réservez les à des communications et des projets importants.

Etape 2 : envoyez vos demandes de réunion au moins 10 jours en avance !

Si possible joingnez déjà un document de travail, sinon précisez déjà le contenu de la réunion et les principaux objectifs (voir plus loin). Dès que les documents de travail sont prêt renvoyez les à tous les participants.

Dans le contenu de l’invitation vous devez:
– Indiquez quelle est la décision qui doit être prise au cours de la réunion (ou quel est l’objectif). Un bon réflexe est de mettre un BUT et un objectif clairement définis.
– Rappelez aux particpants de préparer leur réunion (si nécessaire faites une relance par email 72h avant pour vous rappeler aux bons souvenirs de vos collègues).
– Indiquez qui doit intervenir et dans quel ordre, et sur quel sujet. C’est une des clés pour faire fonctionner une réunion: faire intervenir les participants (cela les oblige à préparer la réunion et à se poser les questions AVANT de venir).
– Rajoutez à la fin « Si vous avez d’autres points à évoquer, ou des questions/suggestions, merci de me les envoyer dès maintenant par email).

Ensuite vous devez estimer le temps pour la réunion: si avec un peu d’expérience on arrive très vite à estimer le temps pour ses réunions, au départ le plus simple est de minuter les interventions (ex: 5 minutes d’intro, 15 minutes pour la présentation…). Ainsi vous verrez si votre timing est réaliste.

Etape 3 : Commencez vos réunions à l’heure !

Attendez 2 à 3 minutes après le début théorique et commencez. Bien entendu si c’est une réunion importante, prenez avec vous la liste des participants (et N° de téléphone) et appelez les 5 minutes avant le début.

Enfin terminez vos réunions à l’heure: pour certains ils n’y a rien de plus terrible que de passer plus de temps que prévu… si nécessaire faites juste après des mini-réunions avec une partie des participants sur les points précis qui n’intéressent pas tout le monde.

Etape 4 : Publiez le compte rendu dans les 72h après.

Ce compte rendu doit récapituler ce qui a été décidé (avec en doc joint les documents de travail).
il doit être très court, et surtout mentionner ce qui doit être fait (paragraphe « Pour action » avec le nom des responsables et le planning).
S’il y a des remarques ou des bémols, les mentionner avec le nom de la personne.

Si votre compte rendu est long, faites un résumé au début qui reprend les grandes lignes uniquement.

Conseils Marketing:
– Organisez des mini-réunions avant la réunion pour planifier un maximum de difficultés (la réunion ne doit pas être un débat ou tout est remis en cause).
– Faites parler les particpants sur chacune de leurs parties, cela leur permet de soulever des points auxquels vous n’auriez pas forcément pensé.
– Evitez les réunion les vendredi après midi (départ en weekend) et les mercredi (jour des enfants).
– S’il n’y a pas de créneaux horaires disponbiles, faites une réunion « sandwich » le midi.
– Si vous n’êtes pas à l’aise, préparez votre intervention avec bien entendu une répétition, mais aussi en réduisant les facteurs de stress potentiels: faites les photocopies au moins 1h avant al réunion (pour éviter les pannes de photocopieuses, l’imprimante en panne d’encre…), préparez le matériel 1h avant aussi (la mise en page des powerpoints varie selon le PC et les polices installées, la liaison PC-video se fait parfois de manière différente…), vérifiez que le nombre de chaises est bon, que la salle est bien réservée, qu’il y a bien un rappel dans votre réunion outlook…
– Gérez avec humour les perturbateurs: un long silence pour les personnes qui discutent pendant vos réunions, demandez aux personnes qui discutent entre elles de faire profiter tout le monde de leur discussion, faites parles les timides, faites revenir à l’ordre les personnes qui s’écartent du sujet…
– Si nécessaire ne tentez pas de régler 100% des problèmes lors de la réunion avec une décision sur un coup de tête: pour les questions mineures laissez vous le temps de la réflexion.

Posted in Communication | Leave a Comment »

Les 105 Conseils Marketing du Livre Gratuit "Marketing Wisdom 2005"

Posted by conseilsmarketing sur décembre 23, 2006

Les 105 Conseils Marketing du Livre Gratuit « Marketing Wisdom 2005 »

Le livre gratuit de conseils marketing « Marketing Wisdom 2005 » de Marketing Sherpa est une mine d’or pour pour les spécialistes du marketing, mais aussi pour les petites entreprises qui veulent découvrir des trucs et astuces de Pro pour développer leurs ventes ou mieux fidéliser leurs clients.

Voici ci dessous les meilleurs conseils de ce livre que j’ai résumé (et traduit) pour vous.

Conseil 1 sur l’emailing: Testez différentes dates d’envoi pour vos newsletters.
Le vendredi qui est pourtant souvent considéré comme un jour néfaste à l’envoi d’email s’est pourtant révélé avoir un meilleur taux de retour que les autres jours de la semaine.
De plus en testant un envoi le dimanche (sur une cible d’indépendants et de TPE) le taux d’ouverture peut se révéler encore meilleur !
Moralité: faites des tests pour voir quel jour convient le mieux pour l’envoi de vos newsletter, et n’hésitez pas à scinder votre mailing liste pour savoir ce qui fonctionne le mieux.

Conseil 3 sur l’emailing : Changez le contenu et la présentation de vos emails promo.
Au lieu de d’envoyer directement une promo à vos clients pour renouveler l’achat, envoyez plutôt un email de remerciement pour la 1er commande… et proposez ensuite la réduction ou la promotion.

Conseil 4 sur la vente: Concentrez-vous sur les problèmes de vos prospects.
Pour convaincre vos prospects, mettez plutôt en avant les problèmes ou les manques de leur situation actuelle plutôt que les bénéfices supplémentaires que vous allez leur apporter. C’est beaucoup plus efficace pour vendre.
Vous devez donc lister les problèmes actuels de vos clients et mettre en face les solutions apportées par vos produits et services.

Conseil 7 sur l’emailing : Associez votre force de vente à votre site Web
Réalisez un espace dédié sur votre site Web pour vos commerciaux: ils pourront par exemple inscrire vos prospects et clients à votre newsletter (n’attendez une démarche active de votre client mais demandez à votre commercial de le faire).
De plus prévoyez dans votre newsletter générique un espace de personnalisation pour vos commerciaux afin qu’ils personnalisent selon les clients (ex: 95% de la newsletter est générique mais vous laissez le PS à la fin de la newsletter modifiable par vos commerciaux qui indiqueront aux clients d’un secteur qu’ils viendront les voir le mois prochain…). Bien entendu, c’est possible surtout si vous avez peu de clients ou si vous pouvez segmenter les clients.

Conseil 10 sur l’emailing : Soignez particulièrement l’accroche de vos emailing.
Pour augmenter le taux de lecture d’un email il est essentiel d’utiliser une accroche percutante ou étonnante afin d’inciter votre client à lire votre message. Vous pouvez par exemple mettre une accroche humoristique, offrir un cadeau (doc PDF…).

Conseils 12 et 13 sur l’emailing : Ecrivez des newsletters courtes !

Ne faites pas de newsletter qui paraît trop longue: elle découragera les lecteurs à coup sûr.
Privilégiez une newsletter avec quelques grands titres très accrocheurs, 2 ou 3 lignes de résumé pour donner envie d’en s’avoir plus et proposez un lien vers la lecture complète de l’article dans une autre fenêtre du navigateur. N’oubliez pas d’ajouter une ou deux illustrations pour égayer la lecture, à condition qu’elles soient soignées et pertinentes (par exemple sur http://www.fotolia.fr avec des photos professionnelles pour moins d’1 €).

Conseil 16 sur l’emailing: Réalisez des landings pages spécifiques.
Réalisez des pages d’accueil (landing pages) spécifiques pour vos opérations d’emailings, avec des informations directement liées à la cible ou la promotion que vous avez envoyé.

Conseil 18 sur les moteurs de recherches: Ne visez pas systématiquement la 1er place.
Ne choisissez pas forcément à être en 1er place dans les mots clés de google: analysez plutôt combien coûte le même mot clé en 2ième ou 3 ième place.

Conseil 24 sur le design des sites Web: Testez tout nouveau changement.
Attention avant de faire des mises en formes évènementielles (noël…), ces changements pourraient nuire à la navigation de vos clients (ex: obligation de télécharger un plug in type Flash, animation très longue pour des PC peu puissants…).

Conseil 29 sur le design des sites Web: Simplifiez la démarche du client.
Lors de la création de votre site, soignez la mise en forme, mais n’oubliez pas de supprimer le maximum de freins à l’achat (essai des produits, échantillons, rappel des garanties, captures écran, modes de paiement, témoignages…).
De même simplifiez au maximum les informations à demander à vos clients: pour la newsletter c’est juste l’email, pour la demande de catalogue c’est les coordonnées.

Conseil 29 sur la vente : Proposez des promos limitées dans le temps.
Proposez à vos clients et prospects des offres du jour ou de la semaine qui ne sont pas renouvelées afin d’inciter vos prospects à se jeter sur la bonne affaire sans attendre.
Si vous avez un site Web, faites un système automatique tournant avec les articles à mettre en promotion.

Conseil 38 sur l’affiliation : Pour réussir vous devez y consacrer du temps.
L’affiliation peut être une force de vente complémentaire très intéressant dans la mesure où vous leur donnez (et créez) des outils spécifiquement créés pour eux.
De plus pour améliorer vos actions visitez les forums des sites d’affiliation pour voir quelles sont les attentes, problèmes… des affiliés.
Enfin recrutez toujours de nouveaux affiliés pour remplacer ceux qui ont disparus ou ceux qui ont été déçus.

Conseil 39 sur la vente : Vous devez d’abord motiver les commerciaux.
Pour assurer la réussite d’un produit ou d’une action commerciale n’oubliez pas qu’il est essentiel de convaincre, former et accompagner les commerciaux de votre entreprise.

Conseils 42 et 43 sur les mailings: Vous pouvez toujours améliorer vos mailings !
Avant de ré-écrire totalement un mailing, essayez d’abord de l’améliorer.
– Changez l’accroche ou le titre: information importante, événement, nouveauté exceptionnelle…
– Modifiez la 1er phrase du mailing et les titres des sous-parties pour assurer la liaison avec le titre et inciter le lecteur à continuer sa lecture. Chaque ligne en plus doit pousser le lecteur de plus en plus vers l’achat.
– Testez différents formats de mise en page: 3 volets, 2 volets…
– Testez d’autres méthodes que le mailing classique: cartes postales, enveloppe retour…
– Ajoutez des témoignages dans vos mailings.
– Si vous envoyez souvent le même mailing à une cible plusieurs fois dans l’année, variez les mises en forme, le principal message mis en avant… pour éviter la lassitude.
– Utilisez le système des X bonnes raisons d’acheter pour expliquer à votre client pourquoi il doit acheter.
– Evitez d’écrire des pavés de textes, et préférez des listes.
– Soignez le PS avec une offre limitée, un bonus…
Enfin, n’hésitez pas à changer l’offre en mettant un prix par mois, un prix en location, un pack complet… L’offre est déterminante pour le succès d’une opération.

Conseil 46 sur la vente: Faites toujours une proposition claire et simple.
Limitez le chois à 2 (maximum 3) possibilités, sinon vos clients vont hésiter et reporter leur achat.

Conseil 51 sur la vente: Laissez des messages sur les répondeurs.
Testez l’enregistrement de messages sur les répondeurs de vos clients (en appelant tard le soir par exemple). Si vous enregistrez un message pertinent, court et simple vous serez assuré d’être rappelé (nb: attention aux indépendants et TPE qui ont leurs bureaux à leurs domiciles).

Conseil 52 sur la vente: Concentrez-vous sur les prospects chauds !
C’est avec eux qu’il faut passer le plus de temps. Pour les prospects froids, réalisez un script de démo plus court et une documentation adaptée qui vous permettra de traiter plus rapidement leurs demandes en cas d’affluence dans votre magasin ou sur un salon.
De plus au lieu d’essayer de récupérer un maximum de leads (contacts prospects), essayez plutôt de concrétiser les ventes. Dans le même temps donnez la parole à vos commerciaux: de quels outils ont-ils besoins ? Qu’est-ce qui les aideraient à vendre plus ?

Conseils 54 et 68 sur les emailings: Créez du contenu intéressant !
En plus des mailings classiques éditez des livres d’astuces, de conseils… que vous proposez gratuitement à vos prospects: avec le bouche à oreilles, les moteurs de rechercher, les prescripteurs…

Conseil 55 sur la vente: Réalisez un Guide pour les nouveaux Commerciaux
Plutôt que de lâcher un commercial directement sur le terrain ou au contraire lui fournir une documentation de 100 pages à lire, réalisez un guide d’arrivée pour les nouveaux commerciaux avec les informations essentielles qu’ils doivent savoir.

Conseils 62 et 64 sur les relations presse: Ciblez vos communications.
Au lieu de vouloir ratisser large et envoyer votre communiqué de presse à tous les journalistes, concentrez-vous sur une cible vraiment intéressée et proposez-leur du contenu sur mesure (dossier, résultat d’une enquête…).

Conseils 82 sur la création de son réseau personnel: fixez-vous des objectifs !
Imposez-vous par exemple la distribution de 5 cartes de visites par semaine, ou d’appeler un gros client tous les matins pour prendre de ses nouvelles…

Vous voulez en savoir plus ? téléchargez ICI le guide complet des 105 conseils en marketing du « Marketing Wisdom 2005 – par Marketing Sherpa » (en anglais).

Vous avez d’autres conseils ? Ecrivez un commentaire !!

Posted in Livres de marketing gratuits | Leave a Comment »

Comment augmenter le nombre de ses propects en 5 étapes ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 21, 2006

Joe Garcia vous explique comment augmenter le nombre de vos leads en 5 étapes !


Je me permets de traduire l’excellente newsletter de Joey Garcia (auteur du concept Give to Get, http://www.givetogetmarketing.com), avec sa méthode pour augmenter le nombre de leads en 5 étapes.

Etape 1 : N’essayez pas vendre dès le 1er contact !

Le constat est simple: très peu de prospects achètent immédiatement après le 1er mailing ou emailing… ils préfèrent en savoir plus, mieux vous connaître, faire un comparatif des différentes offres… C’est donc une perte de temps et d’argent de chercher directement à faire la vente.
Essayez plutôt d’attirer des dizaines ou des centaines de clients potentiels en leur offrant des informations ou des conseils gratuits. Ces cadeaux « gratuits » seront votre générateur de prospects qui sera un moteur régulier de votre croissance, sans dépendre des actions répétées d’emailings.
Ensuite automatisez le traitement de ces prospects en leur envoyant régulièrement des informations (emailing, newsletter, relance téléphonique…) afin de les transformer en clients via des offres irrésistibles.

Etape 2 Relancez les clients « perdus » !

Même si certains de vos clients sont partis à la concurrence au fil du temps, ou ont arrêté d’utiliser vos produits cela ne veut pas dire qu’ils ne vous achèteront plus.
Au contraire vous devez les inciter à redevenir vos clients: pour cela vous devez tout simplement les contacter (de préférence par téléphone, sinon par courrier), en leur expliquant que vous tenez à ce qu’ils redeviennent vos clients, avec en remerciement une offre exceptionnelle (cadeau, remise…).
En appliquant cette technique régulièrement le taux de retour de clients peut atteindre les 20% !

Etape 3 : Faites des partenariats !

Contactez une personne qui a une activité complémentaire et non concurrente de la votre et proposez-lui de mettre en place un partenariat gagnant/gagnant. En pratique vous pouvez faire un mailing commun, des mailings sur vos bases clients communes, organiser des matinées de découvertes, des envois d’échantillons…

Etape 4 : Répétez vos messages jusqu’à convaincre vos prospects.

Un prospect commande rarement à la 1er offre, vous devez donc répéter votre message (email, newsletter, faxing…) plusieurs fois et ne jamais abandonner votre liste de prospects.
Aux USA il faut parfois contacter 8 à 10 fois un prospect avant qu’il ne commande.
Pour éviter une déperdition de vos efforts (et une augmentation des coûts), segmentez vos listes de prospects entre les anciens et les plus récents afin de les contacter plus ou moins souvent (ex: 1 / mois pour les prospects récents, et 3 fois par an pour les anciens prospects).

Etape 5 : Réduisez les réticences des clients face à l’achat

Pour cela vous devez absolument offrir des échantillons, des essais gratuits, des vidéos de présentation, la 1er leçon gratuite… de vos produits pour que votre client puisse acheter sans aucune arrière pensée sur la qualité ou l’utilisation de vos produits.

Vous pouvez lire la newsletter (en anglais) en cliquant ICI

Vous avez des conseils, remarques ou suggestions sur cet articles ? Ajoutez un commentaire !

Posted in Promotion des ventes | Leave a Comment »

Comment recruter un stagiaire facilement ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 17, 2006

Voici les sites pour recruter un stagiaire gratuitement

Cette question m’a récement été posée: Comment passer une annonce pour trouver un stagiaire… et dans un site d’annonces gratuites !

Voici à ce jour la liste des sites qui proposent de passer gratuitement des annonces:
http://www.kapstages.com
http://www.jobetudiant.com
http://www.jobstage.fr

http://www.en-stage.com

http://www.studyrama.fr

http://www.jetudie.com

http://www.infostages.com

http://www.etudis.com

http://www.apr-job.com

– ww.lerucher.com

http://www.recrut.com


Bien entendu, avant de proposer un stage il faut que vous vérifiez:
Les missions à lui donner (une mission prinicipale valorisante pour lui et pour vous, et des missions secondaires).
la rémunération, les horaires, le responsable…
le profil du candidat (qualités, diplômes, expériences…).
La rédaction de l’annonce (il faut qu’elle soit très vendeuse pour attirer des bons profils) sur les sites d’annonces.

Ensuite il faut déterminer des créneaux pour les entretiens, et surtout une date limite pour le recruter (Nb: le mouton à 5 pattes n’existe pas… donc prenez le stagiaire qui répond au maximum de vos critères).

Ensuite faites un choix dans les CV et lettres de motivations (faites un premier tri selon des profils A, B et C), convoquez les candidats A le plus vite possible et faites votre proposition de stage.

Lors de l’arrivée du stagiaire prévoyez de faire une réunion de présentation, de lui fournir un Pc avec les logiciels adaptés et toute la doc nécessaire.

De plus il faut prévoir des points hebdomadaires pour déterminer avec le stagiaire l’avancement de son stage, ce qu’il en pense, le travail à effectuer dans les jours à venir…

En complément voici ICI le lien pour télécharger la charte des étudiants en entreprise, qui vous permettra de connaître les principes de base qui sont été définis en avril 2006 :

Pour aller plus loin, quelques dossiers:
http://www.lentreprise.com/actu/1.4684.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Recrutement

Si vous souhaitez plus d’informations ou si vous avez des remarques, envoyez nous un commentaire (gratuit et anonyme).

Posted in Autres conseils Marketing | 1 Comment »

Comment augmenter le taux de lecture de sa newsletter ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 15, 2006

5 astuces pour augmenter le taux de lecture de sa newsletter !


Le taux de lecture de votre newsletter est en chute libre ? Voici 5 astuces simples et pratiques pour augmenter votre taux de lecture !

1- L’intitulé doit pousser irrésistiblement votre lecteur à ouvrir ses emails.

Bannissez les objets de vos newsletters comme « Newsletter N° 495 » ou « Lettre d’informations de la société Bidule »…
Au contraire écrivez une véritable accroche publicitaire:
5 conseils pour développer vos ventes en 2 jours
1 Livre en marketing pour vous!
20 € de réduction

L’intitulé est essentiel, mais faites court: la plupart des gestionnaires d’emails ne permettent pas d’afficher plus de quelques mots avant de tronquer le message. Il faut donc mettre les informations les plus intéressant dès le début de votre phrase.

Conseils Marketing:
– Voici quelques-uns uns des mots qui fonctionnent le mieux: secrets, conseils, astuces, pour vous… mais attention n’utilisez pas les mots « gratuits », « concours » il sont très souvent bloqué par les antispam…
– Testez également différents noms pour votre envoyeur (De : XXXX): soit vous vous identifiez comme une entreprise (« Newsletter ConseilsMarketing ») ou comme une personne (La lettre de Frederic – ConseilsMarketingfr ») ou comme un service (« Les 10 conseils du mois de ConseilsMarketing.fr »).

2- Testez différentes périodes d’envoi.

Généralement en B2Bil faut éviter un envoi d’emails le mercredi (jour des enfants), le vendredi (RTT), le lundi (réception de tous les emails du weekend). De plus pour les heures d’envoi mieux vaut choisir pendant la journée plutôt que tard le soir ou tôt le matin.
Faites également attention aux périodes scolaires car de nombreux pères et mères sont en vacances. En B2C c’est le contraire: privilégier le weekend ou le soir en semaine.
Mais il existe des exceptions: pour le bâtiment c’est le soir et le weekend qu’il vaut mieux envoyer des messages (les artisans sont sur leurs chantiers)…

Le meilleur moyen de savoir quelle période est adaptée à vos clients, c’est tout simplement de tester: faites 3 ou 4 essais d’envoi et vous verrez ce qui fonctionne le mieux.

Conseils Marketing:
Il faut essayer de respecter le plus possible une régularité d’envoi de votre newsletter afin que le client ne soit pas étonné de recevoir à une autre date donnée. Votre newsletter doit être un « rendez-vous » connu et reconnu entre vos et vos clients.

3- Augmentez le taux de lecture

En augmentant le nombre de lecteurs. Pour cela ajoutez un bouton « Envoyer à un ami »
C’est un petit gadget simple qui permet d’augmenter sensiblement le taux de lecture de ses emails (un peu comme les magazines qui sont lus par 2 ou 3 personnes). Bien entendu vous devez le matérialiser par un bouton et un appel à l’action (verbe à l’impératif).

En segmentant votre base clients et en proposant des newsletter plus pertinentes pour vos clients (avec leur caractéristique dans l’objet du message et dans l’intitulé de la newsletter). Si votre client voit que c’est vraiment « pour lui », le taux de lecture sera bien meilleur.

En communiquant plus sur votre newsletter, par exemple en rappelant directement par téléphone à vos clients qu’ils peuvent s’y inscrire, en mettant les anciens exemplaires sur votre site (pour qu’ils voient un exemplaire et qu’ils soient convaincus de sa qualité…), en accordant une place privilégiée à votre newsletter dans vos communications (site web, factures…).

En évitant les newsletters trop longues à charger: actuellement je vois de plus en plus de newsletters ou d’emailing avec beaucoup d’images ou carrément des blocs d’images à la place de texte… Résultat si le lecteur utilise le volet d’aperçu ou qu’il n’accorde que quelques secondes à votre newsletter celle-ci n’aura pas le temps d’apparaître en entier et sera immédiatement effacée…

Pire encore, avec les filtres antispam lors du 1er envoi les images risque tout simplement de ne pas être affichées sans une intervention manuelle du destinataire. Il faut donc prévoir de l’affichage de texte pendant le temps de chargement (pour cela mettez des textes alternatif (ALT) pour les images).

Dans le même ordre d’idées concevez votre emailing pour que la lecture du message le plus important se fasse correctement uniquement en lisant le haut de l’email dans la fenêtre d’aperçu d’Outlook: slogan tout en haut, problème à résoudre pour votre client, logo de votre entreprise…

En proposant (en plus du HTML) une newsletter en format Texte uniquement: cela peut paraître démodé, mais les newsletter au format texte simples à charger et sans aucune illustration sont très demandées. La plupart des sites qui proposent les deux modèles ont entre 15 et 25 % des newsletters souscrites dans ce format texte uniquement (incroyable mais vrai !).

En renvoyant quelques jours plus tard votre newsletter à tous ceux pour lesquels l’email n’est pas parvenu pour un problème de boite aux lettres remplie ou en détectant les email visiblement erronés (les wanadou.fr….). De même vous pouvez renvoyer 2 ou 3 semaines votre message à ceux qui ne l’ont pas ouvert la 1er fois, mais en changeant légèrement le texte et les images (par exemple en proposant une offre de la dernière chance, une réduction supplémentaire, en prétextant que l’offre a été un super succès et qu’il ne reste que quelques produits disponibles…).

En indiquant une estimation du temps de lecture de vos articles: ce conseil est surtout valable pour les newsletter avec beaucoup de texte. Cela incite votre lecteur à ne passer « que » 1 min 45 sur un article..

Conseils Marketing:
Dès le départ la souscription à votre newsletter doit être un réflexe (case dans les demandes d’informations, lors de la prise de coordonnées…). De plus pour augmenter le taux d’inscrits demandez le minimum (juste l’email, RIEN d’autre !).
Relancez les dé-inscrits par une newsletter ou une offre spéciale: les clients dé-inscrits peuvent être relancés périodiquement (tous les 6 mois…) par un email présentant le meilleur de votre newsletter (best of d’articles). Bien entendu, ne faites cela qu’en leur offrant un cadeau car ils ont demandé leur dé-inscription (livre PDF gratuit, bon de réduction, promo spéciale…).
N’oubliez pas de rajouter en entête « Si vous n’arrivez pas à lire correctement cet email cliquez ICI ou recopiez l’adresse http://www.conseilsmarketing.fr dans votre navigateur ». En effet avec les multiples filtres antispam de très nombreux emailing sont bloqués ou tronqués.

4- Maintenez la qualité de votre newsletter ou réduisez la périodicité.

En baisse du taux de lecture peut venir d’un contenu moins intéressant ou répétitif.
Il est donc essentiel de vérifier que votre contenu reste pertinent. Si vous ne pouvez plus fournir un contenu original et intéressant, alors vous devez soit diminuer la périodicité de votre newsletter, soit intégrer du contenu extérieur (soit en reprenant des articles de partenaires, soit en traduisant des articles en anglais, soit en offrant des outils/livres gratuits….).

Attention également à ne pas tomber dans le piège d’une périodicité trop fréquente: tout comme vous, vos lecteurs reçoivent des dizaines d’emails / jour… Si vous leur imposez 1 message tous les jours le risque de voir des newsletters non lues dans leur boite de réception augmente très fortement…
Dans le cas de newsletter journalières, hebdomadaires, voire mensuelles vous avez tout intérêt à proposer différentes périodicités à vos clients (envoi tous les semaines, mois…).

Conseils Marketing:
Ne faites pas une newsletter de 10 pages de long: proposez juste un titre, puis un résumé et son illustration et invitez le lecteur à cliquer sur un lien pour en savoir plus.
Ne faites plus de newsletter 100% texte: c’est pénible à lire, cela ne vous donne pas d’indication sur le taux de lecture de votre newsletter, cela donne une image vieillotte de votre entreprise…
Utilisez le gras, l’italique, la couleur, les images… pour rendre plus lisible et plus intéressants vos textes. Enfin testez le rendu sur internet Explorer (de la V 5 à la V 7, et aussi Firefox).


5- Evitez de vous faire blacklister (18 à 20 % des emails en France) !

Votre newsletter peut être considérée comme un courrier indésirable (SPAM), par les analyseurs automatiques des fournisseurs d’accès à internet.

– Evitez les termes utilisés le plus souvent par les spammeurs (passer par un prestataire d’envoi d’email pour éviter d’utiliser sa propre adresse IP qui a été classée comme « spammeur ».

– Faites une newsletter en HTML la plus simple possible (pas de scripts, pas trop de feuilles CSS, pas trop de poids pour le fichier…).

– Evitez un maximum les termes anglais car la majorité des Spam sont rédigés en anglais

– Dans l’objet du message: ne mettez pas de points d’exclamation ou d’intérrogation, les mot « gratuit » ou « Offre », de texte tout écris en majuscule dans l’objet de votre message

– N’envoyez pas non plus de pièces jointes (et surtout pas un .exe) qui sont soit filtrés par le logiciel de messagerie soit directement par le client qui pense recevoir un virus…

– …

Il faut également gérer les désabonnements dans votre newsletter (inclure une ligne sur comment se désabonner à la fin de l’email) pour éviter que vous clients soient tentés de cliquer sur le bouton « indésirable » de leur gestionnaire d’email.

Enfin, dans le courrier de confirmation de l’inscription à la newsletter, il est bon de recommander aux utilisateurs d’ajouter l’expéditeur à leurs contacts, afin d’améliorer le taux de pénétration. En effet, c’est un bon moyen de s’assurer que les expéditeurs recevront les prochains courriers qui n’apparaîtront pas alors dans le dossier des « courriers indésirables » parce que d’autres utilisateurs du même service d’emails auront marqué à tort et à travers la newsletter comme du spam…

Pour aller plus loin :

Les conseils de http://www.viadeo.com pour augmenter le taux de lecture de sa newsletter ( cliquez ICI) :

– Mettez les informations les plus importantes en premier.
– Favorisez la lecture rapide avec des mots clés, tableaux, citations…
– Présentez des tires accrocheurs.
– …
Ce dossier est accompagné d’exemples de newsletters et un « Avant / Après » pour un texte de newsletter.

Et d’autres liens:

http://www.60questions.net/dossiers/newsletters.htm : des exemples de newsletters à suivre… et à ne pas suivre !
http://www.redaction.be/exemples/print/p_44conseils.htm : qui vous donne 44 conseils pour écrire une newsletter simple et efficace.
http://www.journaldunet.com/0610/061018-newsletter.shtml : pour éviter que votre email soit
considéré comme du SPAM et bloqué par les FAI.

http://www.anamer.com une société marocaine qui vérifie 1 par 1 les emails pour repérer les adresses erronées et les corriger.

Vous avez d’autres conseils et remarques ? Ecrivez un commentaire (anonyme et gratuit !).

Posted in Emailing | 3 Comments »

Comment Créer une Newsletter en 10 étapes !

Posted by conseilsmarketing sur décembre 15, 2006

Les 10 étapes pour créer une Newsletter et la diffuser.


Ce texte a été écrit par Donna Gunter et traduit de l’Anglais par Christophe Da Silva (consultant en optimisation de moteur de recherche, www.arkantos-consulting.com).

Cet article décrit pas à pas comment créer une newsletter HTML.

Nb: personnellement j’utilise pour la newsletter de ConseilsMarketing.fr le service complet de newsletter du site www.zookoda.com (il permet de gérer en même temps la base de données, le modèle de newsletter et l’envoi automatique de la base de données…).

Une newsletter HTML est une page web qui est transmise via un service de diffusion d’emails. Parce que ce format inclut le graphisme et la couleur, les newsletters HTML sont plus attrayantes que les newsletters en texte simple. En général, comparé aux newsletters en texte simple, les newsletters HTML :
ont un meilleur taux de clics internes (davantage de lecteurs cliquent sur les liens présents dans la newsletter) ;
permettent de tracker le taux d’ouverture (détermine combien de lecteurs ont ouvert votre newsletter)
vous aident à asseoir votre marque auprès de vos lecteurs, si elles possèdent la même apparence que votre site web, ou au moins reprennent les mêmes outils marketing que vous employez (logos, couleurs…)
sont lues plus souvent que les newsletters texte en raison de leur attraction visuelle.
Voici donc 10 étapes que vous pouvez suivre pour créer votre newsletter HTML facilement et rapidement.

1- Sélectionnez le Service d’Envoi de la Newsletter

Beaucoup d’éditeurs de sites commencent par envoyer leurs newsletters en choisissant leur messagerie (Outlook, Eudora…). Quand leur liste de diffusion s’enrichit de plusieurs centaines d’abonnés ou davantage, cette tâche devient surhumaine. Les dangers auxquels vous vous exposez en employant votre messagerie sont :
Votre Fournisseur d’Accès Internet (FAI) peut fermer votre compte si vous envoyez un nombre excessif d’emails par jour. Si vous excédez la limite quotidienne d’emails sortants définie par votre FAI, vous serez taxé de sp@mmeur et votre compte pourrait être fermé sans préavis et sans aucune possibilité de le rouvrir.
Quand vous commencez à avoir un grand nombre d’abonnés, vous recevez également des emails de demande de désabonnement ou de changement d’adresse email, ou encore la possibilité de recevoir votre dernière newsletter. Si vous en recevez 10-15 par jour, vous vous rendrez vite compte que vous passerez plus de temps à manager votre liste de diffusion qu’autre chose.
Il existe un grand nombre de services d’envoi de mails, à différents tarifs. Si vous pensez créer vous-même votre newsletter HTML via un éditeur HTML, je vous recommande
aWeber.com (en Anglais – plus d’infos en Français ici), qui offre des autorépondeurs séquentiels en plus d’être capable de vous envoyer votre newsletter HTML .
Si vous ne souhaitez pas apprendre le langage HTML et voulez utiliser un système de templates prêt-à-l’emploi, dans lequel vous n’avez qu’à copier-coller votre texte, je vous recommande
ConstantContact (Anglais). Ces deux services offrent la gestion automatique des abonnés (les abonnés peuvent se désinscrire et/ou modifier leur adresse email eux-mêmes), aussi bien que la personnalisation de vos pages retour (inscription, désinscription, modification, remerciements…).

[Note d’Arkantos Consulting] : Vous pouvez également employer, en Français cette fois-ci, un logiciel à installer directement sur votre serveur : PG-MailingList PRO, édité par Raynette. C’est ce logiciel qui est utilisé par Arkantos Consulting pour l’envoi de ses newsletters HTML. Très efficace, il vous permet d’envoyer soit des newsletters texte, soit des newsletters HTML que vous copiez/coller depuis un éditeur HTML, ou que vous pouvez vous-même créer via l’interface. Vous avez également la capacité de personnaliser les pages retour et le système gère automatiquement la liste des abonnés. Attention, ce logiciel ne gère pas les templates. Vous devez créer vous-même votre newsletter HTML.Tarif : 99€HT (ce qui est très peu cher pour un outil marketing aussi important que votre newsletter et son installation est assez simple, le support vous propose même de l’installer sur votre serveur).
Il existe également d’autres logiciels, que vous pouvez installer sur votre ordinateur (comme
Sarbacane qui fournit également quelques templates). Il en existe souvent des versions gratuites, en contrepartie de quoi le logo du service utilisé figurera en bas de chaque email envoyé. Mais attention à l’utilisation des logiciels s’installant sur votre ordinateur. En effet, si vous êtes victime d’une coupure de courant, ou d’un arrêt de votre réception Internet, de nombreux logiciels relanceront l’envoi de la newsletter. Imaginez une interruption au beau milieu de l’envoi de votre newsletter ! La première moitié de votre liste la recevrait donc en double.
Vous pouvez également employer des services gratuits online, comme
PopList (Français), qui permet d’envoyer rapidement et facilement un grand nombre d’emails. Téléchargez ici le mode d’emploi détaillé (format PowerPoint). Là non plus, il n’y a pas de gestion de templates. Vous devez importer votre conception. [Fin de note]

2- Déterminez vos Besoins Logiciels

Il existe de nombreux logiciels de conception HTML qui vous permettront de créer le template de votre newsletter HTML. Si vous décidez de créer votre newsletter HTML, pas besoin de dépenser beaucoup d’argent. Je vous recommande cet éditeur HTML gratuit, NVU, développé par Mozilla. Si vous êtes vraiment intéressé par le design et avez un peu d’argent, Dreamweaver de Macromedia/Adobe est un bon choix (Tarif : aux alentours de 550€HT selon le revendeur).

3- Créez le Template de votre Newsletter

Votre template peut n’être qu’un tableau qui incorpore votre logo et quelques autres images. Votre newsletter HTML ne doit pas excéder 600 pixels de large, afin d’être sûr que vos lecteurs n’aient pas à employer l’ascenceur horizontal pour lire. Dans le cas des newsletters HTML, le poids a son importance. Une newsletter qui a un poids qui excède 25 MB est difficile à délivrer correctement dans la plupart des messageries. Optimisez votre newsletter HTML pour qu’elle n’excède pas 20 MB. Ainsi vous aurez de meilleures chances que tous vos abonnés la reçoivent.

4- Liez toutes les Images en Liens Absolus

Pour permettre l’affichage d’une image dans une Newsletter HTML, celle-ci doit être située sur votre site web. Certains programmes d’envoi comme Constant Contact peuvent héberger vos images. Quoiqu’il en soit, si vous créez une newsletter, vous devez informer le service d’envoi de mails (votre programme ou le service online) de l’URL absolue qui lui permettra de localiser l’image. Par exemple, votre logiciel HTML généralement liste une image en relatif …/images/votreimage.jpg. Pour une newsletter, l’adresse absolue de l’image doit être renseignée : http://www.votresite.com/images/votreimage.jpg, afin que cette image puisse s’afficher. Assurez-vous donc également que chacune des images employées dans la newsletter soit uploadée (envoyée depuis votre disque dur jusque dans l’espace d’hébergement de votre site) sur le serveur de votre site web, et vérifiez que chacune d’entre elles soit adressée en absolu. Si vous avez besoin d’un logiciel FTP pour vous aider à transférer vos images et vos pages HTML, je vous recommande CuteFTP ou CrystalFTP.

5- Créez le Contenu dans un Editeur de Texte

Vous avez sans doute déjà reçu une newsletter remplie de drôles de caractères comme « bonjour’ll ». Si vous créez le texte de votre newsletter avec Microsoft WORD et que vous essayez de le copier/coller dans votre éditeur HTML, la plupart du temps vous importerez également le formatage spécifique à WORD. En conséquence, quand vous enverrez votre newsletter à vos abonnés, d’étranges caractères s’afficheront. Dans la plupart des cas, les signes de ponstuation dans WORD en sont la raison. Afin de vous assurer que vous avez créé le contenu en texte ASCII (le plus basique des formats texte), vous devriez l’écrire avec un éditeur de texte comme NotePad, que l’on trouve sur tous les ordinateurs équipés de Windows.

6- Finalisez le Contenu de votre Newsletter HTML

Ouvrez le template de votre newsletter HTML et copiez-collez le nouveau contenu que vous venez de concevoir. Sauvegardez l’édition sur votre disque dur sous un nom différent de votre template. De cette manière vous ne risquez pas d’écraser votre template qui vous sert de modèle. Si vous prévoyez d’archiver vos newsletters, pensez à les uploader sur votre site et d’y donner accès. Egalement, fournissez toujours une version de la dernière newsletter envoyée sur votre site et donnez un lien dans celle qui est envoyée qui permettra aux lecteurs, si son affichage est corrompu, de la consulter en ligne. Vérifiez aussi les polices de caractères employées, les erreurs de ponctuation, de grammaire et d’orthographe.

7- Votre Newsletter peut-elle être Considérée comme Sp@m ?

Certains services d’envoi d’emails proposent d’évaluer le contenu de votre document, les textes, les images, les couleurs… afin de connaître l’éventualité que votre email soit considéré comme sp@m. Si votre service n’offre pas cette option, vous pouvez employer ce service d’évaluation gratuit : SiteSell (Anglais). Certains éléments sont considérés comme sp@m : les majuscules, les points d’exclamation, le mot « gratuit »… Si vous obtenez un score de 5 ou plus après analyse, vous devrez corriger les problèmes.

8- Uploadez votre Newsletter HTML

Dans la plupart des cas, on vous demandera de copier/coller le code HTML de votre Newsletter HTML depuis votre éditeur HTML dans le logiciel d’envoi.

9- La Personnalisation

Quand l’objet d’un email reçu contient votre prénom, n’êtes-vous pas plus enclin à l’ouvrir ? Si votre service d’envoi permet ce type de personnalisation, que cela soit dans pour l’objet ou dans le contenu de la newsletter HTML, abusez-en ! C’est une bonne stratégie pour augmenter le taux d’ouverture.

10- Envoyez-vous un Email TEST de votre Newsletter HTML

Afin que vous vous assuriez que ce que vont recevoir vos abonnés correspond bien à vos attentes, envoyez-vous une copie de votre newsletter HTML. Envoyez également des copies sur vos comptes AOL, Hotmail, Gmail et Yahoo (si vous n’en disposez pas, ouvrez-en gratuitement). La plupart des abonnés s’inscrivent avec ce type d’adresses, il faut donc que vous contrôliez si l’affichage et la réception via ce type de messagerie sont corrects. Evaluez ensuite ce test et apportez les corrections nécessaires.

En Conclusion
Maintenant que vous maîtrisez ces 10 étapes, vous êtes prêt à envoyer votre newsletter HTML. Une newsletter HTML doit être publiée assez régulièrement afin de renforcer le mécanisme marketing du « stay-in-touch » (rester en contact).

A propos des auteurs :

Donna Gunter est une « Business Coach«  qui aide les travailleurs indépendants qui possèdent des services professionnels à apprendre comment automatiser leurs activités, à établir leur expertise sur le Web, et à obtenir davantage de clients grâce à Internet.

La société http://www.arkantos-consulting.com/ a été créée en 2006 par Christophe DA SILVA, Consultant Indépendant en Marketing Internet et Référencement depuis 1999.

Posted in Emailing | Leave a Comment »

Comment réussir ses cadeaux de fin d’année ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 12, 2006

Comment réussir ses cadeaux d’affaire ?

Comme chaque fin année, il faut décider des cadeaux d’affaire à offrir à ses meilleurs clients

Et si cette année vous décidiez d’en faire un outil marketing pour augmenter vos ventes ou fidéliser vos clients ?

Voici quelques conseils pour vous aider à choisir le bon cadeau !

Avant de faire un cadeau il faut:

1- Définir quel est le but:

– est-ce le client doit se souvenir de vous toute l’année grâce à ce cadeau ? Dans ce cas il faut un cadeau qui dure et qu’il utilisera tous les jours…
– quel message vous voulez faire passer ? Si c’est un slogan que vous voulez annoncer ou la sortie d’un produit ou encore le résultat d’une étude il faut que vous ayez la place de le faire marquer sur l’objet publicitaire.
– remercier les gros clients de leurs commandes : dans ce cas mieux vaut faire plaisir à peu de clients avec un cadeau qui marque les esprits, quitte à ne l’offrir qu’à vos 10 meilleurs clients (ex: créer un club Premier avec les 15 premiers clients et leur offrir un très beau cadeau dont ils se souviendront).
– faire visiter votre site internet ? Si vous venez de lancer un nouveau site internet ou un nouveau service internet il faut pouvoir l’indiquer sur ce cadeau.
– rappeler un produit ou un lancement de produit ? il faut que votre cadeau rappelle le produit, ou au minimum qu’un rappel soit inclus sur le marquage du cadeau.

2- Le cadeau doit être considéré comme le support du message:

Une fois que vous avez répondu aux questions précédentes vous devez déjà avoir une très bonne idée du du cadeau à offrir…

Il faut donc réfléchir à la forme du cadeau, et pour cela vous devez vous poser les questions suivantes:

– Qu’est-ce que votre client utilise tous les jours ? Si c’est un chef de rayon ou un responsable administratif l’un utilisera un cutter tous les jours, l’autre plus une calculatrice…
– Qu’est-ce ce qui servira à votre client et qui pourra l’aider dans son travail ? Lors du passage à l’euro les calculatrices euros et les porte-monaie à compartiments se sont arrachés…
– Comment faire en sorte que la marque soit suffisament visible ? En effet si votre marque / logo / message n’apparaît clairement sur le cadeau, vous perdez une partie de l’effet récompense.

Nb: dans le cas de grands comptes vous pouvez jouer la carte du relationnel et demander directement à vos meilleurs clients ce qu’ils aiment (whisky, sport…) ? L’impact de ce cadeau sera d’autant plus fort qu’il sera vraiment lié au client (et l’année prochaine il s’attendra encore à recevoir son petit cadeau !).

pour finir quelques règles simples:
– Faire des cadeaux bateau comme les porte clés, un tshirt… n’a pas un très grand intérêt (sauf éventuellement dans le cas où vos clients portent vraiment ces cadeaux).
– Pour un cadeau « récompense » à vos grands comptes mieux vaut contraire ne pas trop mettre en avant votre marque.
– Offrir un de ses produits n’a pas autant de valeur que d’offrir un objet d’une autre société. Donc si vous le pouvez essayer de négocier un accord de partenariat pour qu’un de vos fournisseurs offre vos cadeaux à vos clients…

Quelques exemples de cadeaux:
– Chefs de rayons en grande distribution: des cutter, des crayons… à votre marque.
– Pour des commerciaux: un objet sur leur bureau (pot à crayon, tapis de souris, souris…) ou un objet de décoration (tableau…).

Vous trouverez des dizaines de cadeaux sur les sites internet de ventes d’objets publicitaires, néanmoins sachez:
– La plupart des objets publicitaires sont fabriqués en chine, et donc il faut souvent compter 3 semaines de délai pour recevoir vos produits…
– Une autre démarche plus rapide, mais moins marketing consiste à prendre un catalogue d’objets publicitaires, se fixer un ordre de prix et voir ceux en rapport avec le message… mais c’est à l’inverse de la démarche marketing !

Bien entendu pour vos goodies, gadgets… vous pouvez suivre la même démarche…

Vous trouverez plus d’informations sur le Blog des Objets Publicitaires.

Posted in Communication | Leave a Comment »

La mention "Ouverture Facile" sur les packagings…

Posted by conseilsmarketing sur décembre 10, 2006

Les mentions sur les packagings…

Récemment, on m’a posé la question sur la mention « ouverture facile » sur les packagings.

Cette question me parait intéressante, car cette simple petite phrase peut être une technique marketing de différenciation entre deux produits.

C’est d’abord de la réassurance: marquer sur un paquet « ouverture facile » permet de mettre en élément positif sur un packaging, qui peut être intéressant (même inconsciemment, quand un consommateur comparer 2 produits identiques).

C’est aussi un facteur qui peut être différenciant pour une entreprise pour positionner 2 gammes de produits:
– Haut de gamme avec mention « ouverture facile »
– Bas de gamme sans mention.
=> Ajouter cette mention donne une notion de qualité au produit.

L’ouverture facile, peut être parfois un argument pour certaines cibles ou certains produits:
– Personnes agées
– Boites de conserve (si l’ouverture se fait sans boite de conserve)
– Packagings ouvrables/fermables plusieurs fois.
– …

L’ouverture facile peut être également un argument marketing différenciant: par exemple si vous concurrent ne présente pas cet argument à ses clients, vous pouvez créer articifiellement une différence entre vos produits (même si en réalité les ouvertures sont aussi simples les unes que les autres).
C’était par exemple un des arguments majeurs pour une barre chocolatée lancée il y a quelques années de cela…

Enfin, malgré une sur-utilisation, « l’ouverture facile » peut être une innovation à introduire dans des secteurs où les packaging ne sont pas encore optimisés.
Exemple les sachets de gruyère rapéé, qui ont maintenant quasiment tous une « ouverture facile » qui s’ouvre et se referme plusieurs fois… En leur temps cette innovation a été une des différences entre les marques nationales et les marques de distributeurs.

La couleur a également une forte importance dans le choix d’un packaging, voir l’article du Journal du Net sur le sujet. Dans cet article on y apprend notamment que les cadres préfèrent le gris / noir / bleu foncé, alors que les personnes aux revenus plus modestes préfèrent les couleurs plus « flashy ».
De plus il est indiqué que les couleurs vives lassent plus rapidement, il faut donc les réserver aux produits qui doivent être renouvellés régulièrement (ex: l’électroménager durable est généralement blanc, tandis qu’un gille pain ou une cafetière est plutôt en couleur)… Mais autre fait intéressant signalé dans cet article c’est que si la couleur attire les clients, au final bien souvent le choix se porte sur une couleur plus neutre, avec comme grande star le Blanc…

Pour aller plus loin sur le choix des couleurs, visitez le site Couleuretmatketing.com.

Posted in Communication | 1 Comment »