ConseilsMarketing.fr

Toutes les semaines des nouveaux conseils pour augmenter vos ventes et fidéliser vos clients !

Archive for the ‘Emailing’ Category

Comment améliorer l’efficacité de vos emailings

Comment transformer ses prospects en clients, puis les fidéliser ?

Posted by conseilsmarketing sur mars 26, 2007

Comment transformer ses prospects en clients, puis les fidéliser ?


Cas pratique de transformation de prospects en clients par Marketing Sherpa


Le BLOG ConseilsMarketing.fr a déménagé, retrouvez tous les articles sur http://www.conseilsmarketing.fr !

Publicités

Posted in Emailing | 1 Comment »

2 guides gratuits pour apprendre à lancer un emailing !

Posted by conseilsmarketing sur mars 5, 2007

Livre gratuit Marketing « Email Marketing » par eConseils.com

Sam Gonzales du site eConseils.com propose de télécharger gratuitement un excellent guide sur comment mettre en place une stratégie d’emailing pour un site internet.

Ce guide de 29 pages donne véritablement toutes les clés pour monter sa campagne d’emailings, de la préparation de la base de données à l’envoi, en passant pour le choix du logiciel d’emailing.

Ce livre explique en 8 étapes comment mettre en place ses emailings.

Mais avant de commencer à présenter comment mettre en place un emailing, e-conseils.com revient sur le principe de la base de données. En effet si vous ne respectez pas la législation vous risquez jusqu’à 750 € d’amende par email non sollicité envoyé (ex: envoyer un email à marc.toto@conseilsmarketing.fr).

En effet l’envoi d’email est permis sur une base d’emails optin-in (des personnes ont choisi de recevoir vos messages publicitaires) ou sur les adresses de messagerie génériques des entreprises (info@conseilsmarketing.fr).

De plus Sam Gonzales rappelle que la base d’emails clients de l’entreprise ne peut servir qu’à envoyer des emailings pour des propositions sur des produits similaires et pas des produits différents (sauf si celui-ci a indiqué lors de son inscription qu’il acceptait de recevoir des offres de partenaire de l’entreprise).

Heureusement, les fichiers achetés ou loués à des partenaires peuvent être utilisés à volonté, jusqu’à l’opposition de la personne.

Néanmoins, en tout état de cause il est indispensable de prévoir une fonction de désincription dans tout ses emailing pour éviter toutes menaces de procès ou mauvaise publicité dans les forums…

A noter: Pour toucher toutes les cibles, n’oubliez pas de proposer dans le formulaire d’inscription le choix entre des messages en HTML ou en texte brut.

Etape 1: Soignez l’objet de votre email.
C’est un des deux éléments primordiaux qui feront que votre email sera lu ou pas.
Il faut donc proposer une offre irrésistible qui incite vos lecteurs à en savoir plus (attisez leur curiosité, créez un effet d’urgence).
Par contre il faut faire court car les logiciels de messagerie couperont automatiquement les intitulés trop longs… De plus pour éviter de voir ses messages atterrir dans le dossier des Eléments indésirables il fut éviter d’utiliser des mots et termes sensibles reconnus par les filtres anti-spam (gratuit, !!!, $, €…).

Etape 2: Utilisez un nom d’expéditeur précis.
Dans 60% des cas le nom de l’expéditeur est un des critères qui permet de trier les spams des messages licites.
Là encore il faut jongler avec les 18 caractères disponibles pour se démarquer.
Il est bien entendu possible de mettre le nom de sa société ou du prénom de l’expéditeur, soit tout simplement créer une adresse email spécialement pour votre emailing (ex: concours@conseilsmarketing.fr).
Si votre logiciel ou service de messagerie ne permet pas de personnaliser le nom de l’expéditeur, créez alors des adresses emails spécifiques selon le type d’emailings (ex: servicejuridique@conseilsmarketing.fr)

Etape 3: Proposez une offre simple et claire dans votre message.
Le corps de l’email doit présenter une offre la plus simple et la plus claire possible.
Vous devez identifier et mette en exergue le problème de votre client, et présenter la solution à ce problème grâce à votre produits, et inciter le prospect à cliquer pour commander ou en savoir plus ou être rappelé par votre service commercial.

Etape 4: Présentez une photo renforçant votre message.
Commencez toujours par penser à l’idée, et ce n’est qu’ensuite que vous devez choisir l’image qui devra illustrer cette idée. Sachez cependant que l’utilisation d’une image ne se justifie pas tout le temps, c’est le message à faire passer qui est essentiel.
Bien entendu ne faites pas un emailing composé d’une seule image qui présente le texte et la photo… car de plus en plus les gestionnaires de messageries bloquent les images par défaut et proposent de les afficher uniquement en option.
Donc utiliser les balises ALT pour donner un nom aux images, découpez les grosses images en petits carrés, associez texte HTML et image…

Etape 5 : Personnalisez votre message.
Faites la différence par rapport à vos concurrents en personnalisant vos emails avec bien entendu le nom du destinataire, mais aussi celui de l’envoyer (avec signature scannée), demandez à vos clients de réagir à vos newsletter pour créer une relation à deux sens.

Etape 6: Testez différents jours et heures d’envoi de l’emailing.
C’est également une des clés qui peut vous permettre d’augmenter le taux d’ouverture de vos messages. Actuellement les meilleurs jours sont les mardi, jeudi et vendredi… mais cela peut varier selon la profession ou le profil de vos clients (B2B ou B2C).

Etape 7: Evitez d’être considéré comme un Spammeur !

Si vous utilisez une solution en ligne demandez un serveur dédié avec une adresse IP attribuée.
Si vous utilisez un logiciel d’emailing, vérifiez que vous avez une adresse IP fixe (ex: Wanadoo propose des adresses IP dynamiques).

Pour vérifier que votre adresse IP n’est pas blacklistée par les opérateurs vous pouvez utiliser les services suivants:
http://relays.osirusoft.com/cgi-bin/rbcheck.cgi
http://www.mxtoolbox.vom/blacklist.aspx

A noter: certains FAI n’acceptent pas l’envoi un masse d’emails, donc renseignez-vous avant de préparer l’envoi de 10 000 emails… et privilégiez l’envoi d’une dizaine d’email / minute.

Etape 8: Faites un bilan de votre campagne d’emailing.

Quelques semaines après l’envoi de l’emailing faites un tableau récapitulatif avec le taux d’ouverture, le taux de clic, le CA généré… afin de comparer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas (heures d’envoi…).

Le livre d’econseils.com livre également quelques bonnes astuces:
– Utilisez les répondeurs automatiques pour envoyer automatiquement des messages 2 semaines après une demande de documentation, un rappel téléphonique dans les 24h…
– Offrez quelque chose de gratuit pour récupérer des adresses email (livre PDF…), pour cela faites une page spécifique présentant cette offre et mettez en place une chaîne automatique d’emailings.
– Rajoutez une option qui vous permettra de louer votre base de données ou d’envoyer ses offres de partenaires.
– Renvoyez votre newsletter 1 semaine après à ceux qui ne l’ont pas reçu la 1er fois pour cause de boite emails pleine.

A la fin du guide de l’emailing vous trouverez des conseils pour choisir le bon logiciel ou service d’emailing, ainsi qu’un rappel du vocabulaire de base de l’emailing.

Pour télécharger le guide gratuitement cliquez ICI.

Livre gratuit sur l’emailing « The Essential guide to email Marketing » par F2)Network

Ce guide publié par F2) Network est un peu ancien (il date de 2002), néanmoins ces 30 pages livrent les informations essentielles pour monter une opération d’emailing.

Voici les principaux éléments à retenir:

1- Faites attention à l’objet du message et surtout faites court (maxi 30 caractères).

Néanmoins évitez les messages trop commerciaux qui feront passer votre message pour un Spam (de la même manière évitez d’utiliser des !!, gratuit… de plus identifiés comme du Spam par les gestionnaires d’email). Pour les newsletter privilégiez un objet et un expéditeur régulier pour habituer votre lecteur à ouvrir ses messages).

2- Si vous louez une base de données, rappelez aux lecteurs qu’il reçoivent votre email via un partenaire (ex: ConseilsMarketing.fr via ConseilsCreateur.com).

3- Dans le corps du message faites apparaître et premier votre message principal (votre offre produit).

Faites très court et incitez vote lecteur à cliquer pour en savoir plus, pour commander…

N’oubliez pas de rajouter votre logo pour que votre entreprise soit immédiatement identifiée.

Si vous faites remplir un formulaire mentionnez votre politique de non divulgation des informations.

Pour la forme des textes privilégiez des lignes de 60 caractères maximum, en police Arial ou Verdanna, de 12 ou 10 points.

Et n’oubliez pas de rajouter des textes de dé-inscription en bas de vos messages.

4- Privilégiez l’envoi au format HTML, mais proposez aussi un format Texte (à choisir lors de l’inscription à votre base de données).

5- Testez différents jours et heures d’envoi de vos emailing.

6- Communiquez en interne sur vos campagnes d’emailings, en prévenant en avance les services concernés.

7- Personnalisez vos messages (nom du client, signature du message…).

8- Segmentez votre base de données pour proposer des messages ciblés plus pertinents pour vos clients.

9- Faites pointer les liens de vos emailings sur des adresses http spécifiques (URL) pour suivre le nombre de clics, pour présenter à vos prospects des pages spécifiques conçues pour relayer vos offres et répondre aux dernières questions de vos prospects et ainsi les inciter à acheter immédiatement (landing pages),

10- Testez vos emailing avec différents gestionnaire d’emails (MS Outlook, Gmail, Hotmail, Laposte.net, Caramail, Wanadoo, Orange, Alice…) pour voir s’ils s’affichent correctement, et « piégez » votre base de données avec ces adresses emails pour vérifier comment ils sont traités (rendu visuel et classement en SPAM ou pas).

11- Listez les emails non parvenus et les raisons de non réception pour prendre les mesures nécessaires (renvoi une semaine plus tard, correction de l’email en téléphonant au client…).

12- Faites un tableau de bord des résultats de vos emailings: taux d’ouverture, taux de clic, CA généré…

A la fin de ce mini guide (en anglais), vous trouverez également 4 études de cas avec des problématiques de clients et les solutions qui ont été proposée, suivi des résultats.

Pour en savoir plus, téléchargez Le Guide de l’Emailing ICI

Les 10 conseils pour réussir ses emailings par Indexel

Vous trouverez sur ce lien les 10 conseils d’Eric LeForestier pour réussir ses emailing. C’est un excellent complément aux deux livres précédent !

 

 


Posted in Emailing | 2 Comments »

Conférence du Forum e-Marketing 2007 – Booster ses emailings

Posted by conseilsmarketing sur février 14, 2007

Conférence « Faites passer votre email marketing à la vitesse supérieure, boostez votre performance emailing ».
La conférence  » Faites passer votre email marketing à la vitesse supérieure, boostez votre performance emailing « . était organisée comme un mini atelier avec quelques études de cas très intéressantes, avec comme fil rouge le site Sarenza.com.
Les intervenants étaient Emailing Solution, avec comme client témoin Sarenza.com.

Emailing Solution a d’abord rappelé l’intérêt d’avoir une newsletter: Sarenza réalise quasiment 25% de son CA directement depuis sa newsletter… Plus généralement l’emailing représente le plus souvent 20% du CA des sites internet.

Le second thème a été la problématique de Sarenza.com: Comment passer de quelques dizaines de milliers de clients à plusieurs centaines de milliers ? Voici les réponses apportées par Emailing Solution :

1- Faire un jeu concours pour recruter un grand nombre de prospects.
Mais attention pour ne pas perdre son temps en générant des prospects non qualifiés il faut les cibler en offrant des cadeaux directement lié au site d’e-commerce (ex: des chaussures pour le concours de Sarenza).
En 1 mois c’est 45 000 adresses qui ont été récupérées (via uniquement un bandeau flash sur le site de Sarenza, le buzz marketing et surtout un parrainage (envoi d’email à ses amis)).

2- Augmenter l’acte d’achat:
Une solution a été la mise en place d’une newsletter bi-hebdomataire au lieu d’une seule lettre d’information par semaine. Cela a permis d’augmenter les ventes, sans faire trop de dégâts à la base clients car le taux de dé-inscription était faible.


3- La Co-registration pour récupérer de nouveaux clients:
La coregistration c’est lors de l’inscription dans un site A, proposer en même temps une inscription à la newsletter d’un autre site complémentaire B.

Ex: Sarenza a proposé une coregistration à Aubert (pour les mères qui achètent des chaussures pour leurs enfants), AZ cuisine et 1001 dessous (pour toucher les femmes).
La transformation du prospect ainsi récupéré en client se faisait très rapidement car dès son inscription le prospect se voyait remettre un bon d’achat de 10 €…

4- L’exploitation de la base de données d’emails:
Une des solutions a été de faire des ventes flash sur des marques à forte notoriété à des prix cassés L’impact a été très fort, puisque le taux de réactivité (= le nb de personnes qui cliquent sur la pub pour en savoir plus) a été très fort (53% !).

L’autre solution a été de renvoyer le même emailing aux « non ouvreurs » de la première vague, en leur indiquant « je me permets de vous renvoyer ce message… ». Le taux d’ouverture a ainsi augmenté de 15%.

5 – La segmentation de la base clients pour augmenter le taux d’achat:
Sarenza a segmenté ses clients selon le type de produits qui les intéressaient pour leur proposer des emailings plus ciblés et donc plus efficaces.

6 – Lancer des ventes privées pour favoriser les achats d’impulsions et le buzz marketing:

Le principe est simple: proposer au client de s’inscrire, lui envoyer un code d’accès le jour même, et donner accès à une partie du site uniquement aux client munis de ce code d’accès.

Lors de cette conférence Emailings solution a également donné quelques bonnes pratiques pour améliorer son e-marketing:


Remplir automatiquement les formulaires d’inscription lorsque qu’un de ses clients veut s’inscrire à un évènement.
Assurer un acheminement garanti aux « message de service » (confirmation de commande…), pour cela il faut faire appel à Emailing solution dont les serveurs sont dans la White List des fournisseurs d’accès à internet.
Utiliser des flux RSS pour communiquer avec ses clients (c’est « l’avenir de l’email » selon Emailing Solution).

La génération automatique de codes barres de réduction pour les clients qui vont dans un magasin physique (avec le bon de réduction mais aussi les coordonnées du client…).
– Ne pas oublier de mettre un appel à l’action dans ses emailings pour inciter l’internaute à cliquer (« cliquez ICI »…).
Les jours recommandés pour l’envoi d’un emailing sont les mardi et jeudi, de préférence en milieu de matinée ou en début d’après midi.
La personnalisation du message permet une augmentation de 7% du taux d’ouverture.
La longueur de l’objet de l’emailing influence le taux d’ouverture (un objet court a un taux d’ouverture supérieure de 7%).

Plus il y a de liens, plus il y a de clics, mais moins il y a de CA généré…
Qu’il ne faut pas faire des emailings qu’avec des images vu que les gestionnaires d’emails bloquent les images de plus en plus souvent.

Emailing Solution a également montré son baromètre semestriel:

Il indique que le taux de NPAI moyen des emailings est de 12%, le taux d’ouverture moyen est de 27%, le taux de réactivité est de 23%, que le taux d’ouverture des emails est en baisse croissante depuis 2004 (moins de 30% en fin 2006).

Plus d’informations sur le site du Forum eMarketing

 

Des remarques ou des suggestions ? Laissez un commentaire !

Posted in Emailing | 1 Comment »

Conférence du Forum e-Marketing 2007 – L’emailing

Posted by conseilsmarketing sur février 14, 2007

Conférence « Mesurer et analyser en profondeur l’impact de vos campagnes d’emailing pour optimiser votre communication avec vos clients ».


Voici un résumé de la Conférence « Mesurer et analyser en profondeur l’impact de vos campagnes d’emailing pour optimiser votre communication avec vos clients »
qui a eu lieu lors du Forum e-Marketing le mercredi 13 février dernier à la Cité des Sciences de La Villette. Les intervenants étaient Cabestan, avec comme client témoin Landwell et Associés.

Voici leurs bonnes pratiques e-marketing:

– Thématiser ses newsletters pour adresser un message plus pertinent: un conseil régional a fait un sondage sur ses clients, et a déterminé 4 centres d’intérêts (Golf..) afin de proposer des informations plus ciblées. Pour une entreprise commerciale l’intérêt c’est aussi de proposer selon les centres d’intérêts des formulaires d’inscription différents, avec toujours une option « je souhaite être rappelé » pour générer dès le remplissage du formulaire un lead qualifié.

– Les taux les plus pertinents à analyser pour une newsletter ou un emailing sont:
– Le taux de clics vu que les images sont de plus en plus bloquées par les messageries.
– Le nombre d’inscrits (newsletter, concours…).
– Le nombre de leads générés

L’envoi automatique d’emails d’enquêtes de satisfactions post commande et post utilisation du produit.

Etude de cas Yves rocher: Attention à la mise en forme des emailings: plus le contenu est riche plus il y a de clics, par contre plus l’emailing ressemble à une pub plus le CA généré sera important. De plus en personnalisant le message vous pouvez obtenir + 4% d’ouverture (mais ce chiffre diminue ensuite puisque les clients s’habituent au mailing personnalisé).

– Etude de cas de M6 Boutique: Un emailing est envoyé tous les jours à 6h du matin, avec 1 produit star et 3 produits alternatifs. Malgré cette périodicité forte le taux de désabonnement est faible (0,2%), et le taux d’ouverte est bon (> 20%).

– Etude de cas Symantec: Le but est d’automatiser des campagnes d’upsell (vendre la mise à jour, et vers un produit plus cher) en identifiant dans la base clients le profil des clients. En 15 jours l’opération a été mise en place, et 1 € investi dans cette emailing en a rapporté 29 €.

– Etude de cas Landwell et Associés: Leur problème était de faire des emailings en plus des mailings classique (réduction de coûts estimé à 150 000 €). Pour cela LandWell a créé un eClub d’utilisateurs pour diffuser du contenu, des infos sur leurs séminaires…

A noter les astuces marketing intéressantes: le bouton « Parrainage » pour envoyer la newsletter à un ami (le taux de lecture est devenu ainsi > 100%), 90% du CA se fait dans les 24h suivant l’envoi de l’emailing, les périodes pour l’envoi d’emailing au B2B sont les mardis et jeudis, de préférence juste après 11h ou juste après 14h (ne pas le faire la nuit, tôt le matin… mais cela dépend des cibles par exemple pour le B2C il y a de bons résultats le samedi et dimanche et entre 19h et 20h), l’emailing ne remplace pas le papier mais il est un média supplémentaire, les newsletters sont relues plusieurs fois avec un taux de lecture unique de 48%

Pour voir la présentation Powerpoint avec les captures écrans des exemples de campagnes d’emailings visitez le site www.pignonsurmail.com en cliquant ICI.

Plus d’informations sur le site du Forum eMarketing

Posted in Emailing | Leave a Comment »

Comment augmenter le taux de lecture de sa newsletter ?

Posted by conseilsmarketing sur décembre 15, 2006

5 astuces pour augmenter le taux de lecture de sa newsletter !


Le taux de lecture de votre newsletter est en chute libre ? Voici 5 astuces simples et pratiques pour augmenter votre taux de lecture !

1- L’intitulé doit pousser irrésistiblement votre lecteur à ouvrir ses emails.

Bannissez les objets de vos newsletters comme « Newsletter N° 495 » ou « Lettre d’informations de la société Bidule »…
Au contraire écrivez une véritable accroche publicitaire:
5 conseils pour développer vos ventes en 2 jours
1 Livre en marketing pour vous!
20 € de réduction

L’intitulé est essentiel, mais faites court: la plupart des gestionnaires d’emails ne permettent pas d’afficher plus de quelques mots avant de tronquer le message. Il faut donc mettre les informations les plus intéressant dès le début de votre phrase.

Conseils Marketing:
– Voici quelques-uns uns des mots qui fonctionnent le mieux: secrets, conseils, astuces, pour vous… mais attention n’utilisez pas les mots « gratuits », « concours » il sont très souvent bloqué par les antispam…
– Testez également différents noms pour votre envoyeur (De : XXXX): soit vous vous identifiez comme une entreprise (« Newsletter ConseilsMarketing ») ou comme une personne (La lettre de Frederic – ConseilsMarketingfr ») ou comme un service (« Les 10 conseils du mois de ConseilsMarketing.fr »).

2- Testez différentes périodes d’envoi.

Généralement en B2Bil faut éviter un envoi d’emails le mercredi (jour des enfants), le vendredi (RTT), le lundi (réception de tous les emails du weekend). De plus pour les heures d’envoi mieux vaut choisir pendant la journée plutôt que tard le soir ou tôt le matin.
Faites également attention aux périodes scolaires car de nombreux pères et mères sont en vacances. En B2C c’est le contraire: privilégier le weekend ou le soir en semaine.
Mais il existe des exceptions: pour le bâtiment c’est le soir et le weekend qu’il vaut mieux envoyer des messages (les artisans sont sur leurs chantiers)…

Le meilleur moyen de savoir quelle période est adaptée à vos clients, c’est tout simplement de tester: faites 3 ou 4 essais d’envoi et vous verrez ce qui fonctionne le mieux.

Conseils Marketing:
Il faut essayer de respecter le plus possible une régularité d’envoi de votre newsletter afin que le client ne soit pas étonné de recevoir à une autre date donnée. Votre newsletter doit être un « rendez-vous » connu et reconnu entre vos et vos clients.

3- Augmentez le taux de lecture

En augmentant le nombre de lecteurs. Pour cela ajoutez un bouton « Envoyer à un ami »
C’est un petit gadget simple qui permet d’augmenter sensiblement le taux de lecture de ses emails (un peu comme les magazines qui sont lus par 2 ou 3 personnes). Bien entendu vous devez le matérialiser par un bouton et un appel à l’action (verbe à l’impératif).

En segmentant votre base clients et en proposant des newsletter plus pertinentes pour vos clients (avec leur caractéristique dans l’objet du message et dans l’intitulé de la newsletter). Si votre client voit que c’est vraiment « pour lui », le taux de lecture sera bien meilleur.

En communiquant plus sur votre newsletter, par exemple en rappelant directement par téléphone à vos clients qu’ils peuvent s’y inscrire, en mettant les anciens exemplaires sur votre site (pour qu’ils voient un exemplaire et qu’ils soient convaincus de sa qualité…), en accordant une place privilégiée à votre newsletter dans vos communications (site web, factures…).

En évitant les newsletters trop longues à charger: actuellement je vois de plus en plus de newsletters ou d’emailing avec beaucoup d’images ou carrément des blocs d’images à la place de texte… Résultat si le lecteur utilise le volet d’aperçu ou qu’il n’accorde que quelques secondes à votre newsletter celle-ci n’aura pas le temps d’apparaître en entier et sera immédiatement effacée…

Pire encore, avec les filtres antispam lors du 1er envoi les images risque tout simplement de ne pas être affichées sans une intervention manuelle du destinataire. Il faut donc prévoir de l’affichage de texte pendant le temps de chargement (pour cela mettez des textes alternatif (ALT) pour les images).

Dans le même ordre d’idées concevez votre emailing pour que la lecture du message le plus important se fasse correctement uniquement en lisant le haut de l’email dans la fenêtre d’aperçu d’Outlook: slogan tout en haut, problème à résoudre pour votre client, logo de votre entreprise…

En proposant (en plus du HTML) une newsletter en format Texte uniquement: cela peut paraître démodé, mais les newsletter au format texte simples à charger et sans aucune illustration sont très demandées. La plupart des sites qui proposent les deux modèles ont entre 15 et 25 % des newsletters souscrites dans ce format texte uniquement (incroyable mais vrai !).

En renvoyant quelques jours plus tard votre newsletter à tous ceux pour lesquels l’email n’est pas parvenu pour un problème de boite aux lettres remplie ou en détectant les email visiblement erronés (les wanadou.fr….). De même vous pouvez renvoyer 2 ou 3 semaines votre message à ceux qui ne l’ont pas ouvert la 1er fois, mais en changeant légèrement le texte et les images (par exemple en proposant une offre de la dernière chance, une réduction supplémentaire, en prétextant que l’offre a été un super succès et qu’il ne reste que quelques produits disponibles…).

En indiquant une estimation du temps de lecture de vos articles: ce conseil est surtout valable pour les newsletter avec beaucoup de texte. Cela incite votre lecteur à ne passer « que » 1 min 45 sur un article..

Conseils Marketing:
Dès le départ la souscription à votre newsletter doit être un réflexe (case dans les demandes d’informations, lors de la prise de coordonnées…). De plus pour augmenter le taux d’inscrits demandez le minimum (juste l’email, RIEN d’autre !).
Relancez les dé-inscrits par une newsletter ou une offre spéciale: les clients dé-inscrits peuvent être relancés périodiquement (tous les 6 mois…) par un email présentant le meilleur de votre newsletter (best of d’articles). Bien entendu, ne faites cela qu’en leur offrant un cadeau car ils ont demandé leur dé-inscription (livre PDF gratuit, bon de réduction, promo spéciale…).
N’oubliez pas de rajouter en entête « Si vous n’arrivez pas à lire correctement cet email cliquez ICI ou recopiez l’adresse http://www.conseilsmarketing.fr dans votre navigateur ». En effet avec les multiples filtres antispam de très nombreux emailing sont bloqués ou tronqués.

4- Maintenez la qualité de votre newsletter ou réduisez la périodicité.

En baisse du taux de lecture peut venir d’un contenu moins intéressant ou répétitif.
Il est donc essentiel de vérifier que votre contenu reste pertinent. Si vous ne pouvez plus fournir un contenu original et intéressant, alors vous devez soit diminuer la périodicité de votre newsletter, soit intégrer du contenu extérieur (soit en reprenant des articles de partenaires, soit en traduisant des articles en anglais, soit en offrant des outils/livres gratuits….).

Attention également à ne pas tomber dans le piège d’une périodicité trop fréquente: tout comme vous, vos lecteurs reçoivent des dizaines d’emails / jour… Si vous leur imposez 1 message tous les jours le risque de voir des newsletters non lues dans leur boite de réception augmente très fortement…
Dans le cas de newsletter journalières, hebdomadaires, voire mensuelles vous avez tout intérêt à proposer différentes périodicités à vos clients (envoi tous les semaines, mois…).

Conseils Marketing:
Ne faites pas une newsletter de 10 pages de long: proposez juste un titre, puis un résumé et son illustration et invitez le lecteur à cliquer sur un lien pour en savoir plus.
Ne faites plus de newsletter 100% texte: c’est pénible à lire, cela ne vous donne pas d’indication sur le taux de lecture de votre newsletter, cela donne une image vieillotte de votre entreprise…
Utilisez le gras, l’italique, la couleur, les images… pour rendre plus lisible et plus intéressants vos textes. Enfin testez le rendu sur internet Explorer (de la V 5 à la V 7, et aussi Firefox).


5- Evitez de vous faire blacklister (18 à 20 % des emails en France) !

Votre newsletter peut être considérée comme un courrier indésirable (SPAM), par les analyseurs automatiques des fournisseurs d’accès à internet.

– Evitez les termes utilisés le plus souvent par les spammeurs (passer par un prestataire d’envoi d’email pour éviter d’utiliser sa propre adresse IP qui a été classée comme « spammeur ».

– Faites une newsletter en HTML la plus simple possible (pas de scripts, pas trop de feuilles CSS, pas trop de poids pour le fichier…).

– Evitez un maximum les termes anglais car la majorité des Spam sont rédigés en anglais

– Dans l’objet du message: ne mettez pas de points d’exclamation ou d’intérrogation, les mot « gratuit » ou « Offre », de texte tout écris en majuscule dans l’objet de votre message

– N’envoyez pas non plus de pièces jointes (et surtout pas un .exe) qui sont soit filtrés par le logiciel de messagerie soit directement par le client qui pense recevoir un virus…

– …

Il faut également gérer les désabonnements dans votre newsletter (inclure une ligne sur comment se désabonner à la fin de l’email) pour éviter que vous clients soient tentés de cliquer sur le bouton « indésirable » de leur gestionnaire d’email.

Enfin, dans le courrier de confirmation de l’inscription à la newsletter, il est bon de recommander aux utilisateurs d’ajouter l’expéditeur à leurs contacts, afin d’améliorer le taux de pénétration. En effet, c’est un bon moyen de s’assurer que les expéditeurs recevront les prochains courriers qui n’apparaîtront pas alors dans le dossier des « courriers indésirables » parce que d’autres utilisateurs du même service d’emails auront marqué à tort et à travers la newsletter comme du spam…

Pour aller plus loin :

Les conseils de http://www.viadeo.com pour augmenter le taux de lecture de sa newsletter ( cliquez ICI) :

– Mettez les informations les plus importantes en premier.
– Favorisez la lecture rapide avec des mots clés, tableaux, citations…
– Présentez des tires accrocheurs.
– …
Ce dossier est accompagné d’exemples de newsletters et un « Avant / Après » pour un texte de newsletter.

Et d’autres liens:

http://www.60questions.net/dossiers/newsletters.htm : des exemples de newsletters à suivre… et à ne pas suivre !
http://www.redaction.be/exemples/print/p_44conseils.htm : qui vous donne 44 conseils pour écrire une newsletter simple et efficace.
http://www.journaldunet.com/0610/061018-newsletter.shtml : pour éviter que votre email soit
considéré comme du SPAM et bloqué par les FAI.

http://www.anamer.com une société marocaine qui vérifie 1 par 1 les emails pour repérer les adresses erronées et les corriger.

Vous avez d’autres conseils et remarques ? Ecrivez un commentaire (anonyme et gratuit !).

Posted in Emailing | 3 Comments »

Comment Créer une Newsletter en 10 étapes !

Posted by conseilsmarketing sur décembre 15, 2006

Les 10 étapes pour créer une Newsletter et la diffuser.


Ce texte a été écrit par Donna Gunter et traduit de l’Anglais par Christophe Da Silva (consultant en optimisation de moteur de recherche, www.arkantos-consulting.com).

Cet article décrit pas à pas comment créer une newsletter HTML.

Nb: personnellement j’utilise pour la newsletter de ConseilsMarketing.fr le service complet de newsletter du site www.zookoda.com (il permet de gérer en même temps la base de données, le modèle de newsletter et l’envoi automatique de la base de données…).

Une newsletter HTML est une page web qui est transmise via un service de diffusion d’emails. Parce que ce format inclut le graphisme et la couleur, les newsletters HTML sont plus attrayantes que les newsletters en texte simple. En général, comparé aux newsletters en texte simple, les newsletters HTML :
ont un meilleur taux de clics internes (davantage de lecteurs cliquent sur les liens présents dans la newsletter) ;
permettent de tracker le taux d’ouverture (détermine combien de lecteurs ont ouvert votre newsletter)
vous aident à asseoir votre marque auprès de vos lecteurs, si elles possèdent la même apparence que votre site web, ou au moins reprennent les mêmes outils marketing que vous employez (logos, couleurs…)
sont lues plus souvent que les newsletters texte en raison de leur attraction visuelle.
Voici donc 10 étapes que vous pouvez suivre pour créer votre newsletter HTML facilement et rapidement.

1- Sélectionnez le Service d’Envoi de la Newsletter

Beaucoup d’éditeurs de sites commencent par envoyer leurs newsletters en choisissant leur messagerie (Outlook, Eudora…). Quand leur liste de diffusion s’enrichit de plusieurs centaines d’abonnés ou davantage, cette tâche devient surhumaine. Les dangers auxquels vous vous exposez en employant votre messagerie sont :
Votre Fournisseur d’Accès Internet (FAI) peut fermer votre compte si vous envoyez un nombre excessif d’emails par jour. Si vous excédez la limite quotidienne d’emails sortants définie par votre FAI, vous serez taxé de sp@mmeur et votre compte pourrait être fermé sans préavis et sans aucune possibilité de le rouvrir.
Quand vous commencez à avoir un grand nombre d’abonnés, vous recevez également des emails de demande de désabonnement ou de changement d’adresse email, ou encore la possibilité de recevoir votre dernière newsletter. Si vous en recevez 10-15 par jour, vous vous rendrez vite compte que vous passerez plus de temps à manager votre liste de diffusion qu’autre chose.
Il existe un grand nombre de services d’envoi de mails, à différents tarifs. Si vous pensez créer vous-même votre newsletter HTML via un éditeur HTML, je vous recommande
aWeber.com (en Anglais – plus d’infos en Français ici), qui offre des autorépondeurs séquentiels en plus d’être capable de vous envoyer votre newsletter HTML .
Si vous ne souhaitez pas apprendre le langage HTML et voulez utiliser un système de templates prêt-à-l’emploi, dans lequel vous n’avez qu’à copier-coller votre texte, je vous recommande
ConstantContact (Anglais). Ces deux services offrent la gestion automatique des abonnés (les abonnés peuvent se désinscrire et/ou modifier leur adresse email eux-mêmes), aussi bien que la personnalisation de vos pages retour (inscription, désinscription, modification, remerciements…).

[Note d’Arkantos Consulting] : Vous pouvez également employer, en Français cette fois-ci, un logiciel à installer directement sur votre serveur : PG-MailingList PRO, édité par Raynette. C’est ce logiciel qui est utilisé par Arkantos Consulting pour l’envoi de ses newsletters HTML. Très efficace, il vous permet d’envoyer soit des newsletters texte, soit des newsletters HTML que vous copiez/coller depuis un éditeur HTML, ou que vous pouvez vous-même créer via l’interface. Vous avez également la capacité de personnaliser les pages retour et le système gère automatiquement la liste des abonnés. Attention, ce logiciel ne gère pas les templates. Vous devez créer vous-même votre newsletter HTML.Tarif : 99€HT (ce qui est très peu cher pour un outil marketing aussi important que votre newsletter et son installation est assez simple, le support vous propose même de l’installer sur votre serveur).
Il existe également d’autres logiciels, que vous pouvez installer sur votre ordinateur (comme
Sarbacane qui fournit également quelques templates). Il en existe souvent des versions gratuites, en contrepartie de quoi le logo du service utilisé figurera en bas de chaque email envoyé. Mais attention à l’utilisation des logiciels s’installant sur votre ordinateur. En effet, si vous êtes victime d’une coupure de courant, ou d’un arrêt de votre réception Internet, de nombreux logiciels relanceront l’envoi de la newsletter. Imaginez une interruption au beau milieu de l’envoi de votre newsletter ! La première moitié de votre liste la recevrait donc en double.
Vous pouvez également employer des services gratuits online, comme
PopList (Français), qui permet d’envoyer rapidement et facilement un grand nombre d’emails. Téléchargez ici le mode d’emploi détaillé (format PowerPoint). Là non plus, il n’y a pas de gestion de templates. Vous devez importer votre conception. [Fin de note]

2- Déterminez vos Besoins Logiciels

Il existe de nombreux logiciels de conception HTML qui vous permettront de créer le template de votre newsletter HTML. Si vous décidez de créer votre newsletter HTML, pas besoin de dépenser beaucoup d’argent. Je vous recommande cet éditeur HTML gratuit, NVU, développé par Mozilla. Si vous êtes vraiment intéressé par le design et avez un peu d’argent, Dreamweaver de Macromedia/Adobe est un bon choix (Tarif : aux alentours de 550€HT selon le revendeur).

3- Créez le Template de votre Newsletter

Votre template peut n’être qu’un tableau qui incorpore votre logo et quelques autres images. Votre newsletter HTML ne doit pas excéder 600 pixels de large, afin d’être sûr que vos lecteurs n’aient pas à employer l’ascenceur horizontal pour lire. Dans le cas des newsletters HTML, le poids a son importance. Une newsletter qui a un poids qui excède 25 MB est difficile à délivrer correctement dans la plupart des messageries. Optimisez votre newsletter HTML pour qu’elle n’excède pas 20 MB. Ainsi vous aurez de meilleures chances que tous vos abonnés la reçoivent.

4- Liez toutes les Images en Liens Absolus

Pour permettre l’affichage d’une image dans une Newsletter HTML, celle-ci doit être située sur votre site web. Certains programmes d’envoi comme Constant Contact peuvent héberger vos images. Quoiqu’il en soit, si vous créez une newsletter, vous devez informer le service d’envoi de mails (votre programme ou le service online) de l’URL absolue qui lui permettra de localiser l’image. Par exemple, votre logiciel HTML généralement liste une image en relatif …/images/votreimage.jpg. Pour une newsletter, l’adresse absolue de l’image doit être renseignée : http://www.votresite.com/images/votreimage.jpg, afin que cette image puisse s’afficher. Assurez-vous donc également que chacune des images employées dans la newsletter soit uploadée (envoyée depuis votre disque dur jusque dans l’espace d’hébergement de votre site) sur le serveur de votre site web, et vérifiez que chacune d’entre elles soit adressée en absolu. Si vous avez besoin d’un logiciel FTP pour vous aider à transférer vos images et vos pages HTML, je vous recommande CuteFTP ou CrystalFTP.

5- Créez le Contenu dans un Editeur de Texte

Vous avez sans doute déjà reçu une newsletter remplie de drôles de caractères comme « bonjour’ll ». Si vous créez le texte de votre newsletter avec Microsoft WORD et que vous essayez de le copier/coller dans votre éditeur HTML, la plupart du temps vous importerez également le formatage spécifique à WORD. En conséquence, quand vous enverrez votre newsletter à vos abonnés, d’étranges caractères s’afficheront. Dans la plupart des cas, les signes de ponstuation dans WORD en sont la raison. Afin de vous assurer que vous avez créé le contenu en texte ASCII (le plus basique des formats texte), vous devriez l’écrire avec un éditeur de texte comme NotePad, que l’on trouve sur tous les ordinateurs équipés de Windows.

6- Finalisez le Contenu de votre Newsletter HTML

Ouvrez le template de votre newsletter HTML et copiez-collez le nouveau contenu que vous venez de concevoir. Sauvegardez l’édition sur votre disque dur sous un nom différent de votre template. De cette manière vous ne risquez pas d’écraser votre template qui vous sert de modèle. Si vous prévoyez d’archiver vos newsletters, pensez à les uploader sur votre site et d’y donner accès. Egalement, fournissez toujours une version de la dernière newsletter envoyée sur votre site et donnez un lien dans celle qui est envoyée qui permettra aux lecteurs, si son affichage est corrompu, de la consulter en ligne. Vérifiez aussi les polices de caractères employées, les erreurs de ponctuation, de grammaire et d’orthographe.

7- Votre Newsletter peut-elle être Considérée comme Sp@m ?

Certains services d’envoi d’emails proposent d’évaluer le contenu de votre document, les textes, les images, les couleurs… afin de connaître l’éventualité que votre email soit considéré comme sp@m. Si votre service n’offre pas cette option, vous pouvez employer ce service d’évaluation gratuit : SiteSell (Anglais). Certains éléments sont considérés comme sp@m : les majuscules, les points d’exclamation, le mot « gratuit »… Si vous obtenez un score de 5 ou plus après analyse, vous devrez corriger les problèmes.

8- Uploadez votre Newsletter HTML

Dans la plupart des cas, on vous demandera de copier/coller le code HTML de votre Newsletter HTML depuis votre éditeur HTML dans le logiciel d’envoi.

9- La Personnalisation

Quand l’objet d’un email reçu contient votre prénom, n’êtes-vous pas plus enclin à l’ouvrir ? Si votre service d’envoi permet ce type de personnalisation, que cela soit dans pour l’objet ou dans le contenu de la newsletter HTML, abusez-en ! C’est une bonne stratégie pour augmenter le taux d’ouverture.

10- Envoyez-vous un Email TEST de votre Newsletter HTML

Afin que vous vous assuriez que ce que vont recevoir vos abonnés correspond bien à vos attentes, envoyez-vous une copie de votre newsletter HTML. Envoyez également des copies sur vos comptes AOL, Hotmail, Gmail et Yahoo (si vous n’en disposez pas, ouvrez-en gratuitement). La plupart des abonnés s’inscrivent avec ce type d’adresses, il faut donc que vous contrôliez si l’affichage et la réception via ce type de messagerie sont corrects. Evaluez ensuite ce test et apportez les corrections nécessaires.

En Conclusion
Maintenant que vous maîtrisez ces 10 étapes, vous êtes prêt à envoyer votre newsletter HTML. Une newsletter HTML doit être publiée assez régulièrement afin de renforcer le mécanisme marketing du « stay-in-touch » (rester en contact).

A propos des auteurs :

Donna Gunter est une « Business Coach«  qui aide les travailleurs indépendants qui possèdent des services professionnels à apprendre comment automatiser leurs activités, à établir leur expertise sur le Web, et à obtenir davantage de clients grâce à Internet.

La société http://www.arkantos-consulting.com/ a été créée en 2006 par Christophe DA SILVA, Consultant Indépendant en Marketing Internet et Référencement depuis 1999.

Posted in Emailing | Leave a Comment »

Comment réaliser une campagne d’emailing en 10 étapes ?

Posted by conseilsmarketing sur novembre 28, 2006

Démarrez une campagne d’emailing en 10 étapes grâce à Filemaker !

Filemaker, l’éditeur du célèbre logiciel de gestion de bases de données, à eu la bonne idée de réaliser un guide expliquant la réalisation d’une campagne d’emailing.

Ce guide est résolument tourné vers les débutants en informatique et en marketing, car il détaille pas à vous toutes les étapes pour réaliser un emailing, de la création de la base de données à la rédaction de l’emailing, en passant par les désabonnements et le suivi de la campagne.

Les différentes étapes sont clairement détaillées dans ce guide de 41 pages :

Etape 1 : Regroupez vos données contacts
Etape 2 : Contruisez votre liste d’adresses électroniques
Etape 3 : Elaborez votre plan de campagne d’e-mailing
Etape 4 : Rédigez votre courrier électronique
Etape 5: Choisissez vos destinataires
Etape 6 : Envoyez votre courrier électronique
Etape 7 : Traitez les demandes de désabonnement
Etape 8 : Traitez les retours d’e-mails
Etape 9 : Assurez le suivi de la campagne
Etape 10 : Affinez votre approche et lancez votre prochaine campagne

Ce que l’on apprécie surtout c’est l’aspect didactique et pratique: définition du but de l’emailing, conseils pour rédiger des textes pertinents, rappels sur les obligations liées à la CNIL, les jours d’envoi les plus pertinents pour envoyer vos emails…

Pour télécharger le guide de Filemaker cliquez ICI.

Posted in Emailing, Livres de marketing gratuits | Leave a Comment »